Tournoi des Nerviens 2011: Partie 2

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Deuxième partie


A la tête de l’Armée de la Duna (II° et VI°Corps), nous voici sur un terrain dégagé face à une armée britannique (Campagne de la Corogne) ; tant mieux le rouge des Goddam se détachera mieux sur l’horizon.

table510_3


De gauche à droite un bois, une plaine (avec derrière une colline) un village et un autre bois en position centrale, et une colline sur ma droite en retrait. Les lignes de retraite sont en position centrale. Je décide d’une mouvement tournant sur ma gauche avec comme pivot le bois du centre. La Division Française devra prendre possession du bois de gauche avant les habits rouges puis engager la colline derrière la plaine que mon adversaire ne manquera pas de défendre (objectif secondaire). La Division Suisse attaquera le village (objectif principal), tandis que la Division de Cavalerie se dépoiera dans la plaine et fera la jonction entre les 2 Divisions. Sur la droite la Division Bavaroise engagera le bois centrale (sécurisation du flanc droit du village et tachera de se faire découvrir le plus tard possible), tandis qu’une force de démonstration (leurre) gardera la colline sur ma droite (objectif secondaire). Le 1°Léger bavarois gardera la ligne de retraite et les bagages. Je compte sur une prudence anglaise qui ne s’aventurera pas à attaquer un objectif dans ma zone de déploiement. Vue côté anglais.

 

 

L’avance se passe comme prévue. Dans le bois de gauche les Français arrivent les premiers, mais se heurte à une division ennemie qui reste masquée par le bois. Comme prévue, une division anglaise garde la colline en arrière de la plaine, tandis qu’une colonne se dirige sur le village et 2 autres tentent un débordement sur mon flanc non-protégé. Le bougre il attaque ! Heureusement les colonnes anglaises se font découvrir en colonne de marche.

 

Déjà les Bavarois ralentissent le pas et tentent de se réorienter.

table510_2

 

 

 Au centre, les suisses pénètrent dans le village qui est vite contesté par une Division virile de homards et d’écossais. A gauche, les Français démasquent une vulgaire patrouille de hussards dans le bois, et reprennent leur progression vers la colline anglaise. Au centre dans le village charges et contre-charge se succèdent. Un changement d’ordre permet aux Bavarois de se décaler sur la droite, mais ils ne peuvent empêcher la capture de la colline par 2 Divisions anglaises au grand complet (qui du coup ne servent à rien).

 

La colline protégeant la ligne de retraite anglaise est défendue par 2 brigades hussards et dragon-légers ; ceux-ci sont chargés de front et de flanc par la cavalerie franco-bavaroise. La colline est française.

table510_3

 

 

Les Bavarois s'étendent de façon à contenir les anglais tout en les laissant prendre possession de la colline.

table510_4

 

 

 

table510_5

 

Le soleil commençant à se coucher, dans un dernier effort 2 Rgt Suisses fatigués chargent de face et de flanc une unité d’écossais qui tente de contester le village ; le d20 n’étant pas de mon côté je rate mes tests; les unités passent ébranlées au dernier tour ! (non comptabilisé pour la maitrise du village). Heureusement il reste un tir du dernier Rgt Suisse et de la batterie ; les écossais passent ébranlé.

 

Victoire !